Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama Autour du mondeAméliorer le suivi de l’utilisation des normes du Codex

Autour du monde Posté sur 2021-12-14 10:13:24

Améliorer le suivi de l’utilisation des normes du Codex

Auteurs

Hilde Kruse(1)* & Farid El Haffar(1)

(1) Secrétariat de la Commission du Codex Alimentarius, Programme mixte FAO/OMS sur les normes alimentaires.

* Contact auteurs : hilde.kruse@fao.org.

Les désignations et dénominations utilisées et la présentation des données figurant dans cet article ne reflètent aucune prise de position de l’OIE, de la FAO ou de l’OMS quant au statut légal de quelque pays, territoire, ville ou zone que ce soit, à leurs autorités, aux délimitations de leur territoire ou au tracé de leurs frontières.
Les auteurs sont seuls responsables des opinions exprimées dans cet article. La mention de sociétés spécifiques ou de produits enregistrés par un fabricant, qu’ils soient ou non protégés par une marque, ne signifie pas que ceux-ci sont recommandés ou soutenus par l’OIE, la FAO ou l’OMS par rapport à d’autres similaires qui ne seraient pas mentionnés.

Taille de la police - A A A +

Le Plan stratégique 2020−2025 du Codex fixe notamment pour objectif « d’accroître les effets en faisant en sorte que les normes du Codex soient reconnues et utilisées ». En améliorant la surveillance de l’utilisation des normes du Codex, l’efficacité globale du Codex se trouvera, à terme, renforcée.

La mission de la Commission du Codex Alimentarius, telle qu’établie en 1963 par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), est d’élaborer des normes alimentaires internationales, des directives et des codes de bonne pratique en vue de protéger la santé des consommateurs et de garantir des pratiques équitables en matière d’échanges de denrées alimentaires. La Commission favorise également la coordination de l’ensemble du travail de normalisation dans le domaine alimentaire engagé par les organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales.

La production alimentaire d’origine animale peut affecter la sécurité sanitaire des aliments et leur qualité. De ce fait, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et le Codex partagent de nombreux sujets d’intérêt, tout particulièrement sur des questions telles que les résidus de médicaments vétérinaires, l’hygiène des aliments ou les résistances microbiennes.

En 2019, la Commission du Codex a adopté le Plan stratégique du Codex pour 2020–2025, qui fixe le nouvel objectif ambitieux d’« accroître les effets en faisant en sorte que les normes du Codex soient reconnues et utilisées » et fournit des indicateurs pour aider à mesurer les effets de ces normes. Améliorer le suivi de l’utilisation des normes du Codex apportera des informations plus précises qui contribueront à repérer les normes les plus utiles et aideront la Commission à mieux comprendre les difficultés auxquelles sont confrontés les Membres dans le cadre de l’application de ces normes. L’objectif ultime est de renforcer l’efficacité globale du Codex.

L’expérience de l’Observatoire de l’OIE et les enseignements tirés seront extrêmement utiles au Codex, qui est en train de créer son propre système de suivi.

https://doi.org/10.20506/bull.2021.2.3290
Print Friendly, PDF & Email

Informations relatives à l'article

  • Le nouveau Centre collaborateur de l’OMSA pour la gestion des antimicrobiens en aquaculture

  • Améliorer l’aquaculture au Moyen-Orient

  • Réponse régionale d’urgence face à une maladie émergente