Merci de patienter pendant le chargement de votre Bulletin

Panorama RessourcesUtiliser les données économiques pour définir les priorités, la planification stratégique et suivre la performance des interventions de santé animale

Ressources Posté sur 2021-08-16 11:20:08

Utiliser les données économiques pour définir les priorités, la planification stratégique et suivre la performance des interventions de santé animale

Débat réunissant un panel d’organisations internationales

Taille de la police - A A A +

Au cours de la 87e Session générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), en mai 2019, un panel de participants venus de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Groupe de la Banque mondiale a débattu de « l’utilisation des données économiques pour définir les priorités, la planification stratégique et suivre la performance des interventions de santé animale ». À cette occasion, le Professeur Jonathan Rushton, Directeur du programme « L’impact mondial des maladies animales » (GBADs), a expliqué quelle utilisation est faite, actuellement, des études économiques appliquées à la santé animale, de quelle façon le projet GBADs favorisera une meilleure gestion des données, et de quelle façon les informations fournies pourront contribuer au renforcement des Services vétérinaires.

La présentation du projet GBADs et le débat du panel des partenaires peuvent être visionnés (en anglais) dans la vidéo ci-après. En outre, un résumé complet de la présentation et du débat est disponible (en français) dans le rapport final de la 87e Session générale (paragraphes 60 à 89).

Informations relatives à l'article

  • Enseignement vétérinaire et pour paraprofessionnels vétérinaires

  • Centres collaborateurs de l’OMSA pour la formation initiale et la formation continue

    Liste des Centres
  • Le portail de formation de l’OMSA